Catégories
Fleuves et rivières

Un cargo nucléaire doit être déclassé en Ecosse

Un cargo nucléaire de longue date a effectué son dernier voyage et sera déclassé en Écosse.

Plus tôt ce mois-ci, Oceanic Pintail a quitté Barrow-in-Furness, en Cumbrie, pour la dernière fois, et maintenant 98% du navire de 3865 tonnes sera recyclé par la société Leith Dales Marine Services, un fournisseur de navires approuvé par la liste de l'UE mise hors service.

Oceanic Pintail, exploité par International Nuclear Services (INS), a été lancé en 1987 et a servi l'industrie nucléaire britannique au cours des 33 dernières années.

Peter Buchan, directeur des opérations de l'INS, a déclaré: «Oceanic Pintail a servi l'industrie nucléaire et le Royaume-Uni avec distinction. Avec un bilan de sécurité fantastique depuis son premier départ en 1987, Pintail a été impliqué dans des projets incroyablement importants, notamment en étant le premier navire à expédier du carburant MOX d'Europe au Japon en 1999 et le programme de consolidation Dounreay Exotics récemment achevé.

«Il était essentiel pour nous que le soumissionnaire retenu puisse (mettre hors service le navire) de manière sûre et écologique. Nous avons établi des normes rigoureuses, qui devaient être respectées, y compris un objectif selon lequel 98% du navire serait recyclé », a déclaré Buchan.

Michael Milne, directeur général de Dales Marine, a déclaré: "Dales fournit des services de démantèlement depuis plusieurs années et après mon voyage pour voir le navire, je savais que notre expertise et nos capacités de démantèlement étaient la solution idéale pour ce travail."

Le navire est arrivé dans les installations de la cale sèche de Dales Marine plus tôt ce mois-ci, après un remorquage de 1 000 milles marins, et Dales a déclaré qu'il commencerait l'opération de déclassement en temps voulu.

«Je suis ravi que Pintail restera au Royaume-Uni, car la société écossaise Dales Marine Services a été la candidate retenue. Tous ceux qui ont navigué sur Pintail la manqueront », a déclaré Buchan.

L'INS a déclaré que son engagement à garantir que 98% des pilets soient recyclés fait partie d'un objectif majeur de la Nuclear Decommissioning Authority, qui cette année s'est fixé comme priorité d'identifier les moyens de réduire et de cartographier l'empreinte carbone de l'industrie.

David Peattie, directeur général de la NDA et président de la PNTL, qui a navigué sur Pintail lors de l'un de ses transferts nucléaires, a déclaré: «Oceanic Pintail a donné à l'industrie nucléaire de nombreuses années d'excellents services et un bilan de sécurité inébranlable. Chercher à recycler 98% de ce navire la verra jouer un rôle important dans notre engagement à réduire notre empreinte carbone et est une mission finale appropriée.

Pintail est un incontournable dans les eaux au large de Barrow-in-Furness depuis son arrivée au Royaume-Uni en provenance du Japon en 1987. Il a été le navire amiral de la flotte nucléaire britannique et a offert aux clients du monde entier une solution sur mesure à leurs défis de transport spécialisés. . Avec une expérience de transport en toute sécurité de MOX et de déchets radioactifs de haute activité, Pintail était disponible pour les projets de transport nucléaire les plus complexes.

Le capitaine de la PNTL Aidan Howlett était à bord du navire de la PNTL Pacific Grebe au moment où il passait Pintail en train d'être remorqué jusqu'à Leith. Ce fut un moment émouvant pour lui d'avoir été 3e officier à bord du navire lors de son voyage inaugural en 1987 et capitaine lors de son dernier voyage en fret à Nordenham, en Allemagne, en septembre 2019.

«Tout l'équipage s'est rassemblé sur le pont pour assister au passage de Pintail, et nous avons sifflé pour reconnaître le service distingué que le navire a rendu à la PNTL et au Royaume-Uni au cours des 33 dernières années», a déclaré Howlett.

Le pilet est un navire de classe INF3 – le niveau le plus élevé du code de l’Organisation maritime internationale (OMI) qui réglemente les expéditions par mer de combustible nucléaire irradié emballé, de plutonium et de déchets radioactifs de haute activité.

L’INS gère toujours la flotte de navires nucléaires spécialisés de la PNTL – le grèbe, l’aigrette et le héron du Pacifique – avec des expéditions de retour en cours pour la première fois depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l’épidémie de COVID-19 comme une pandémie plus tôt cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *