Catégories
Fleuves et rivières

Thordon joue un rôle clé dans AOPS

Irving Shipbuilding du Canada a cité Thordon Bearings comme l’un des nombreux partenaires qui jouent un rôle central pour garantir que les nouveaux navires de patrouille extracôtiers et arctiques (AOPS) de la Marine royale canadienne (MRC) soient capables d’exploiter dans le respect de l’environnement.

Les deux premiers d’une série de six navires à double vis confiés à Irving Shipbuilding ont été mis à l’eau avec les paliers d’arbre d’hélice à lubrification à l’eau COMPAC de Thordon, qui, selon le constructeur naval, sont «progressistes sur le plan environnemental», ce qui entraîne un «risque zéro de pollution».

Dans un article récent, le constructeur naval a déclaré: «Thordon Bearings est un élément clé des efforts visant à garantir que l'énergie produite par les nouveaux navires de patrouille extracôtiers et arctiques du Canada (AOPS) déplacera les navires de manière efficace, fiable et écologique. "

Le lancement réussi des deux premiers navires de la série souligne la longue association de Thordon avec le constructeur naval et la MRC, une histoire qui remonte au début des années 1990.

Aaron Plamondon, directeur de la participation industrielle, Irving Shipbuilding, a déclaré: «Thordon apporte au programme AOPS des décennies d'expertise en matière de roulements lubrifiés à l'eau, ayant fourni des roulements d'arbre d'hélice COMPAC à douze frégates de classe Halifax, la première que nous avons livrée en 1992.

«Depuis, nous avons travaillé en étroite collaboration avec Thordon Bearings pour fournir des ensembles complets à un certain nombre de programmes navals, y compris les navires de patrouille semi-hauturiers de classe Hero pour la Garde côtière canadienne et maintenant ces nouveaux AOPS pour la MRC.

Le président et chef de la direction de Thordon Bearings, Terry McGowan, a déclaré: «Nous sommes ravis de nous associer de nouveau à Irving Shipbuilding pour livrer ces navires à la fine pointe de la technologie à la flotte de la MRC. La première installation d'Halifax a attiré l'attention du monde entier sur la technologie des roulements lubrifiés à l'eau Thordon. Et aujourd'hui, COMPAC est le roulement de choix pour les marines du monde entier, non seulement pour des raisons de survie et de préparation des navires, mais aussi parce que l'utilisation de l'eau de mer comme lubrifiant signifie qu'il n'y a aucun risque de pollution. Ces AOPS étant censés fonctionner dans des zones écologiquement sensibles, la protection de l'environnement était un élément clé de leur conception. »

Le NCSM Margaret Brooke et le NCSM Harry DeWolf de 103 mètres (338 pieds) de long, tous deux devant être livrés plus tard cette année, sont équipés d'un groupe motopropulseur diesel-électrique avec quatre générateurs diesel de 3,6 MW produisant de l'électricité pour deux moteurs de propulsion de 4,5 MW.

Chaque arbre d'hélice de 480 mm (18,9 pouces) de diamètre est lubrifié à l'eau avec l'agencement de roulements primé COMPAC dans une gamme de fournitures qui comprend des supports de roulement, des clés fendues et un ensemble de qualité de l'eau Thordon. Avalon Marine Limited, basée à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, a travaillé avec Irving Shipbuilding pour spécifier également des roulements sans graisse Thordon SXL pour le gouvernail. La liste de référence mondiale de Thordon et l’expérience de la Marine royale canadienne ont simplifié le choix, avec l’avantage supplémentaire que les roulements sont fabriqués au Canada, par des Canadiens.

Le taux d'usure exceptionnellement bas et la réduction conséquente de l'entretien se sont avérés être un autre avantage important pour la Marine royale canadienne.

«Les données sur l'usure des roulements d'arbre d'hélice recueillies auprès des navires de la classe Halifax et d'autres navires de la flotte de la MRC utilisant des roulements COMPAC ont montré des taux d'usure remarquablement bas, ces navires évitant de fréquentes cales sèches pour le remplacement des roulements», a déclaré Scott Groves, directeur régional de Thordon. – Amériques.

«Le succès que nous avons connu aujourd'hui est le résultat direct de la volonté des autorités canadiennes d'essayer une technologie alors nouvelle il y a près de 30 ans.

Plus de 45 marines et garde-côtes du monde entier spécifient désormais le COMPAC de Thordon Bearings comme standard, avec des commandes récentes pour la marine royale australienne, la marine française, la marine brésilienne, la marine de Taiwan et les garde-côtes des Émirats arabes unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *