Catégories
Fleuves et rivières

[Op/Ed] Le golfe du Mexique: une plateforme énergétique pour

Alors même que les affaires, les écoles et les scènes de la vie quotidienne semblent figées alors que la société s'adapte au coronavirus, les États-Unis se rapprochent de l'élection présidentielle de novembre. Début août, le vice-président Joe Biden a annoncé la sénatrice Kamala Harris comme sa vice-présidente. Alors que le ticket Biden-Harris élabore leurs plates-formes politiques, ils devraient aller au-delà des commentaires passés attaquant la production pétrolière et gazière offshore américaine. En fait, une industrie pétrolière et gazière offshore américaine forte est une plate-forme que chaque candidat devrait soutenir.

Entre la Nouvelle-Orléans et Houston, l'Interstate 10 serpente à travers les bayous, les rivières, les bois et les plaines. Des milliers d'entreprises et des centaines de milliers de personnes qui habitent cette région sont liés par une mission commune: produire en toute sécurité l'énergie offshore américaine.

En 2019, le golfe du Mexique aux États-Unis a produit en moyenne 2,3 millions de barils équivalent pétrole par jour. Plus de 345 000 hommes et femmes employés par des dizaines d'opérateurs et de producteurs et des milliers de fournisseurs, de sociétés de services, de spécialistes et d'autres entreprises spécialisées ont travaillé de concert en produisant en toute sécurité de l'énergie américaine locale.

L'impact économique de la production de pétrole et de gaz du golfe du Mexique s'étend également au-delà de la côte du golfe du Mexique. Des spécialistes des bouées du Maine aux fabricants d'équipements de protection individuelle du Minnesota en passant par les sociétés de logiciels en Floride et les experts en automatisation du Connecticut, chaque État a des emplois et des investissements économiques qui dépendent de la production d'énergie de la côte du Golfe. L'industrie offshore américaine a eu un impact de plus de 28,6 milliards de dollars sur le PIB américain l'année dernière.

La production de pétrole et de gaz du golfe du Mexique stimule non seulement la croissance économique, elle soutient l'environnement et renforce notre sécurité nationale. Chaque baril produit dans le golfe du Mexique aux États-Unis est un baril que les consommateurs américains – et nos alliés – n'ont pas à importer de pays comme la Russie et le Venezuela.

Les revenus du gouvernement provenant de notre production pétrolière extracôtière peuvent être utilisés pour financer des programmes vitaux, y compris des programmes favorisant la gérance de l'environnement. En fait, pratiquement chaque dollar du financement de 1 milliard de dollars du Fonds de conversation sur les terres et l'eau l'an dernier provenait des revenus pétroliers et gaziers extracôtiers. Le président Trump a récemment promulgué la loi Great American Outdoors Act, qui alloue des fonds provenant du pétrole et du gaz extracôtiers à l’entretien indispensable des précieux parcs nationaux de notre pays.

Mais cette source d'énergie, de sécurité économique et nationale est menacée par des politiques fédérales restrictives.

Au cours de son débat avec le sénateur Bernie Sanders, le vice-président Biden a déclaré: «pas de forage en mer». Auparavant, le sénateur Harris a tweeté que «le forage en mer menace la santé et le bien-être du peuple américain». Le vice-président Biden et le sénateur Harris devraient résister à l'appel de certains cercles plus progressistes d'arrêter définitivement l'exploration et la production de pétrole et de gaz dans le golfe du Mexique.

Le billet Biden-Harris met l'accent sur la justice environnementale et une attention croissante sera accordée à cette question importante. Le développement énergétique extracôtier se produit loin des centres de population et élimine les plaintes «pas dans ma cour», éliminant ainsi également les problèmes associés à la justice environnementale. En outre, l'industrie pétrolière et gazière en mer fait partie intégrante du tissu de la côte du Golfe, fournissant des emplois et un soutien économique aux communautés côtières et locales de la région. Nos entreprises et leurs employés sont de fiers voisins et contribuent grandement au soutien des besoins locaux en matière d'éducation, de santé et de société des communautés locales.

Les avantages d'une production continue dans le Golfe doivent être pris en compte. D'ici 2040, l'industrie énergétique du golfe du Mexique pourrait soutenir 367 000 emplois, créer 31,1 milliards de dollars de contributions intérieures brutes annuelles, fournir 30 milliards de dollars de dépenses annuelles pour l'industrie et générer 6,7 milliards de dollars de recettes publiques annuelles. À l'inverse, une interdiction de location offshore réduirait les perspectives économiques et d'emploi de 50% à 60%, tandis qu'une interdiction de forage les réduirait de 75% à 85%.

Le développement du golfe du Mexique a conduit à la création d'infrastructures de classe mondiale et à certaines des réglementations et normes environnementales et de sécurité les plus solides au monde. Les entreprises veulent continuer à travailler dans le golfe du Mexique. Depuis 2014, la région n'a suivi que la Guyane comme étant la région offshore potentielle la plus productive.

Un investissement continu se traduit par une énergie américaine continue, des emplois bien rémunérés et une sécurité nationale continue. Le golfe du Mexique peut rester un bassin prolifique pour les décennies à venir et continuer à être un moteur énergétique et économique. L’avenir de l’Amérique peut rester brillant en raison de l’ingéniosité et du dévouement à la sécurité des hommes et des femmes de l’industrie énergétique offshore. Le succès pour le Golfe signifie le succès pour l'Amérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *