Catégories
Fleuves et rivières

L'UE approuve l'aide finlandaise aux entreprises maritimes concernées

La Commission européenne a approuvé un régime d'aide finlandais de 600 millions d'euros (668,1 millions de dollars) pour soutenir les entreprises maritimes touchées par l'épidémie de coronavirus.

Le régime d'aide prendra la forme de garanties d'État sur les prêts de fonds de roulement et sera accessible aux opérateurs maritimes qui sont essentiels au maintien de la sécurité d'approvisionnement de la Finlande pendant l'épidémie de coronavirus. Les fonds sont destinés à aider ces entreprises à couvrir leurs besoins immédiats en fonds de roulement, à conserver leur emploi et à disposer de liquidités suffisantes pour poursuivre leurs activités. La mesure sera directement gérée par le Trésor public finlandais.

"Ce système de garantie finlandais de 600 millions d'euros aidera les compagnies maritimes qui transportent des fournitures essentielles vers la Finlande et qui sont touchées par la crise actuelle des coronavirus à couvrir leurs besoins immédiats en fonds de roulement et à poursuivre leurs activités", a déclaré la vice-présidente exécutive Margrethe Vestager, en charge de la politique de concurrence.

«Il s'agit du premier programme que nous avons approuvé spécifiquement conçu pour soutenir le secteur maritime en ces temps difficiles», Dit Vestager.

La Commission a constaté que la mesure finlandaise était conforme aux conditions fixées dans l'encadrement temporaire adopté par la Commission le 19 mars 2020, tel que modifié les 3 avril et 8 mai 2020. En particulier: (i) le montant du prêt sous-jacent par entreprise est limité à ce qui est nécessaire pour couvrir ses besoins de liquidité dans un avenir prévisible, (ii) les garanties ne seront fournies que jusqu'à la fin de cette année, (iii) les garanties sont limitée à une durée maximale de six ans, et (iv) les primes de garantie sont conformes aux niveaux minimaux prévus par le cadre temporaire; (v) le risque pris par l'Etat est limité à 90%.

La Commission a conclu que la mesure finlandaise était nécessaire, appropriée et proportionnée pour remédier à une perturbation grave de l'économie d'un État membre, conformément à l'article 107, paragraphe 3, point b), du TFUE et aux conditions fixées dans l'encadrement temporaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *