Catégories
Fleuves et rivières

Le premier navire de patrouille extracôtier et arctique du Canada

Le premier navire de patrouille extracôtier et arctique (AOPS), Harry DeWolf, a été livré au gouvernement du Canada le 31 juillet 2020 à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Construit par Irving Shipbuilding, le nouveau navire de 6 615 tonnes métriques et 103,6 mètres est le plus gros navire jamais construit au Canada dans un ensemble de combat ainsi que le plus gros navire de la Marine construit au pays en plus de 50 ans. C'est également le premier navire de guerre à être livré dans le cadre de la stratégie nationale de construction navale (NSS), avec de nombreux autres navires à venir dans le cadre de la future flotte de la marine. Comme indiqué dans la politique de défense du Canada, le gouvernement canadien investit dans six nouveaux AOPS pour répondre aux besoins actuels et futurs de la Marine royale canadienne (MRC), plus deux variantes de l'AOPS pour la Garde côtière canadienne.

«La livraison d'aujourd'hui du premier AOPS est très excitante non seulement pour les membres actuellement en service de la Marine royale canadienne, mais en outre, elle est également inspirante pour nos futurs équipiers, à la recherche d'une technologie de pointe pour former de nouvelles expériences et se développer. leurs horizons professionnels », a déclaré le vice-amiral Art McDonald, commandant de la MRC.

«Ce que cette nouvelle flotte apporte à la table est impressionnant. Il est conçu avec une coque épaisse et robuste qui lui permettra d'opérer jusqu'à 120 cm de glace de mer de première année. Avec son espace considérable pour transporter efficacement des marchandises, il peut accueillir un hélicoptère Cyclone ainsi que des petits véhicules, des bateaux déployables et des conteneurs de fret.

Désigné la classe Harry DeWolf en l'honneur du héros naval canadien, le vice-amiral Harry DeWolf, le premier navire remis dans la nouvelle classe de navires marque la première livraison de la plus grande recapitalisation de la flotte de l'histoire du Canada en temps de paix.

Spécialement conçu pour patrouiller dans les eaux extracôtières du Canada et dans les régions les plus septentrionales du Canada, cette nouvelle classe de navires sera au cœur d'une présence renforcée des Forces armées canadiennes (FAC) dans l'Arctique, complétant efficacement les capacités d'autres navires de guerre actuels et futurs grâce à des activités critiques de reconnaissance et de surveillance. et permettre à la MRC d'avoir un accès sans escorte à des zones de l'Arctique qui étaient auparavant inaccessibles.

En plus des plates-formes très polyvalentes qui permettront au navire de soutenir une variété de missions nationales et internationales, ses logements et installations modernes amélioreront également considérablement le confort et la qualité de vie de son équipage, soulignant l'engagement des FAC à améliorer l'inclusivité et le bien- étant pour le personnel. Ses installations modernes comprennent des toilettes tenant compte du genre, des logements individuels pour l'équipage et l'utilisation flexible des espaces communs, tels que la salle de briefing, la salle de garde et la salle d'embarquement, pour servir d'espace silencieux pour la prière ou la méditation nécessaire à diverses pratiques religieuses.

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Harry DeWolf a été lancé le 8 septembre 2018, a terminé les essais de construction en mer en novembre 2019, puis a terminé les essais d'acceptation en juillet, suivi de la formation de l'équipage pour les membres de la Marine royale canadienne qui composeront le navire. compagnie.

Le navire a été déplacé du chantier naval d'Halifax au chantier naval de la BFC Halifax, où il sera basé. Le navire nécessitera des travaux importants et des tests et essais supplémentaires pour terminer la construction et rendre opérationnel le navire. Une fois terminé, le navire subira une cérémonie officielle de mise en service à l'été 2021, qui marquera son entrée en service naval actif.

Kevin McCoy, président d’Irving Shipbuilding Inc., a déclaré: «Il s’agit d’une journée historique pour nos 2 000 constructeurs navals et le chantier naval de Halifax, car nous avons livré avec succès le premier NCSM Harry DeWolf, le premier navire de la flotte canadienne de nouvelle génération. Cette toute nouvelle catégorie de navires de patrouille extracôtiers et arctiques est la plus moderne de l'histoire du Canada et offrira des décennies de service exceptionnel aux hommes et aux femmes de la Marine royale canadienne. Nous sommes extrêmement fiers de construire ces navires au Canada et avec les meilleurs constructeurs navals du Canada ici même en Nouvelle-Écosse.

Trois autres navires AOPS sont actuellement en production, la livraison du deuxième navire étant prévue en 2021. Le futur NCSM Margaret Brooke a été lancé en novembre 2019 et poursuit sa construction dans l'eau au chantier naval d'Halifax, le futur NCSM Max Bernays est dans la salle d'assemblage au chantier naval de Halifax se préparant à un déménagement pour atterrir plus tard cette année, tandis que le futur NCSM William Hall est entré dans la salle de l'Assemblée en novembre dernier et aura bientôt la quille posée. Le premier acier du cinquième AOPS sera coupé dans les mois à venir. La construction des septième et huitième navires devrait débuter respectivement en 2022 et 2023.

Les futurs membres d'équipage du NCSM Harry DeWolf sont en train de mener des activités de préparation opérationnelle et de formation pour se familiariser avec le navire et son fonctionnement. Dans le cadre de cette formation, la MRC prévoit un déploiement près de Terre-Neuve-et-Labrador cet automne qui préparera l'équipage à un déploiement dans l'Arctique l'année prochaine.

«Cette nouvelle classe de navires est construite dans un but réel et clair et fournira à la MRC un navire moderne, efficace et de haute qualité pour patrouiller sur les trois côtes du Canada», a déclaré le Vam McDonald. «Nous sommes impatients d'accueillir le premier nouveau AOPS en service de la MRC à l'été 2021.»

L’AOPS mènera principalement des missions de présence et de surveillance le long des approches maritimes du Canada, afin de savoir qui opère dans nos eaux et d’être prêt à réagir à une grande variété d’incidents. Ils appuieront également d'autres ministères et organismes gouvernementaux, comme la Garde côtière canadienne, qui visent à assurer la sécurité de la navigation dans les eaux arctiques.

Ces navires contemporains et multifonctionnels seront au cœur d'une présence canadienne accrue dans l'Arctique et compléteront efficacement et stratégiquement les capacités de nos navires de guerre actuels et futurs grâce à des opérations critiques de reconnaissance et de surveillance. Ils seront également capables de participer à une grande variété d'opérations internationales telles que la lutte contre la contrebande, la lutte contre le piratage et la sécurité et la stabilité internationales. Ces navires pourront contribuer à l'assistance humanitaire, aux interventions d'urgence et aux secours en cas de catastrophe aux niveaux national et international, et entreprendre un large éventail de missions dans le monde entier.

La MRC se développe en termes de capacités, au pays et à l'étranger. Les travaux se poursuivent pour terminer l'installation navale de Nanisivik, qui appuiera les opérations des nouveaux AOPS et d'autres navires maritimes gouvernementaux. Cette nouvelle installation devrait être achevée en 2022.

Classe Harry DeWolf
Longueur: 103,6 mètres
Largeur: 19,0 mètres
Vitesse (eau libre): 17 nœuds
Complément: 65 membres d'équipage + 20 forces embarquées
Endurance: 120 jours
Autonomie: 6800 miles nautiques à 14 nœuds
Puissance et propulsion diesel-électrique intégrées
Propulseur d'étrave pour manœuvrer et accoster sans assistance de remorqueur
Platine de protection / câble fermée pour protéger les machines et le personnel du pont avant de l'environnement arctique difficile
Stabilisateurs d'ailettes actifs rétractables pour la réduction du roulis
Capacité d'utiliser et de hangar un CH-148 Cyclone ou un petit hélicoptère utilitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *