Catégories
Fleuves et rivières

Le port de Vancouver aux États-Unis reçoit un envoi record de vent

Le port de Vancouver, aux États-Unis, a reçu le 22 juillet une cargaison de composants d'éoliennes comprenant les plus longues pales d'éoliennes jamais entrées sur la côte ouest des États-Unis et transportées à travers l'Amérique du Nord, à ce jour.

Le port a reçu un total de neuf éoliennes, y compris des pales, des nacelles, des générateurs, des moyeux, des sections de tour et d'autres sous-composants. Huit des turbines GW155 / 4,2 MW de Goldwind sont arrivées sur le MV Star Kilimandjaro. Il y a quatre turbines complètes avec des pales de 76 mètres de Goldwind et quatre turbines supplémentaires du même modèle avec des pales arrivant sur des expéditions ultérieures. Ce sont les pales les plus longues jamais transportées en Amérique du Nord. Mesurant près de 250 pieds de longueur, les lames sont presque aussi hautes que la Statue de la Liberté. Les autres composants de ce navire comprennent un ensemble de pales d'éolienne de 67 mètres pour la même éolienne d'une puissance nominale de 4,2 MW.

«Les fabricants d'énergie éolienne nous ont occupés ce printemps et cet été à déplacer des composants d'énergie éolienne», a déclaré Julianna Marler, PDG du port de Vancouver aux États-Unis. «Nous ne pourrions pas faire ce travail sans des partenariats incroyables avec des entreprises comme Goldwind, ainsi que l’ILWU Local 4, Local 40, Local 92, et les pilotes de rivière et de bar qui sont toujours au travail chaque jour pour transporter des marchandises.»

«Nos clients savent que nous pouvons gérer cette cargaison volumineuse avec nos grues de levage lourdes, des hectares d'espace de stockage, une main-d'œuvre hautement qualifiée et un dévouement aux énergies renouvelables», a déclaré le directeur commercial Alex Strogen. «Nous tenons également à remercier Jones Stevedoring, Totran Transportation Services et le navire MV Star Kilimandjaro exploité par G2 Ocean. Il s'agit de leur deuxième visite au port de Vancouver avec des composants éoliens de Goldwind.

Les pales des turbines GW155 / 4,2 mégawatts (MW) de Goldwind, chacune de 76 mètres de long (250 pieds), ont été fabriquées et expédiées de Chine. Goldwind Americas, la filiale nord-américaine de la société basée à Chicago, est spécialisée dans la vente, la fourniture, l’exploitation et la maintenance des éoliennes à entraînement direct à aimant permanent (PMDD) de Goldwind. L'entreprise nord-américaine emploie plus de 100 personnes locales et exploite actuellement 26 parcs éoliens dans neuf États américains, au Canada et dans la République du Panama. Globalement, Goldwind dispose de 60 gigawatts, soit environ 35 000 éoliennes, opérant dans 24 pays sur six continents.

«L’arrivée des pales d’éoliennes de 76 mètres de Goldwind sur nos côtes représente une nouvelle étape importante dans la technologie de l’énergie éolienne en Amérique du Nord. Grâce à notre portefeuille croissant d'éoliennes, Goldwind est en mesure de maximiser les économies de projet avec des technologies plus grandes et évolutives pour s'adapter à un éventail de projets éoliens », a déclaré David Sale, PDG de Goldwind Americas.

Les pales et les composants de l’éolienne se rendront à Assiniboia, en Saskatchewan, au Canada, au Golden South Wind Energy Project de Potentia Renewable, situé sur 34 000 acres de terres agricoles louées. Le projet éolien Golden South utilisera les dernières turbines PMDD de Goldwind et produira environ 900 000 mégawattheures d'électricité. Le projet a démarré en 2019 et devrait ouvrir en 2021.

Une fois déchargées du navire, les pales de l'éolienne et les autres composants majeurs seront déplacés vers un espace de dépôt aux terminaux 2 et 5 du port. De là, ils seront transportés par Totran Transportation Services sur une période de plusieurs mois en Saskatchewan, Canada .

Le port accueillera à terme un total de 50 turbines pleines, une combinaison des modèles GW 136 / 4,2 et GW 155 / 4,2 MW, pour le projet Golden South Wind. Quatre navires supplémentaires transportant des turbines arriveront plus tard cet été et cet automne. Au total, Goldwind importera plus de 750 composants à grande échelle via le port de Vancouver aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *