Catégories
Fleuves et rivières

La stratégie nationale sur l'exploration des océans dépendra de la mise en œuvre

La NOAA et ses partenaires fédéraux ont récemment publié une stratégie nationale de cartographie, d'exploration et de caractérisation de la zone économique exclusive (ZEE) des États-Unis en réponse au mémorandum présidentiel de l'administration. Ces travaux s'appuient sur les composantes des sciences et technologies océaniques décrites dans la politique océanique et un Sommet sur les partenariats en sciences et technologies océaniques. La stratégie présente un appel à l'action scientifique qui pourrait apporter une coordination et des investissements indispensables pour nous aider à mieux comprendre notre océan. La mise en œuvre de la stratégie, cependant, déterminera si elle est conçue pour faire avancer la science ou l'exploitation.

La stratégie nationale décrit un plan pour les organismes fédéraux afin de coordonner et de faire progresser la cartographie, l'exploration et la caractérisation de notre océan. Nous sommes encouragés de voir l'élaboration de la stratégie nationale intégrée dans la coordination et les travaux en cours au sein du Comité interinstitutions sur les politiques océaniques (OPC), qui sert d'organe de haut niveau au sein du gouvernement fédéral, composé de toutes les agences océaniques concernées ayant un intérêt dans les océans. la science et la gestion des ressources.

Voici quelques points clés de la stratégie nationale:

1. demande un effort de cartographie coordonné comprenant un carte complète des eaux profondes d'ici 2030 et les eaux littorales d'ici 2040.

2. Charge les agences de définir les domaines d'intérêt prioritaires pour l'exploration et la caractérisation. Les efforts de recherche pour explorer l'océan, faire de nouvelles découvertes et caractériser les ressources océaniques seront coordonnés.

  • La communauté océanique aura l'occasion de les informer par le biais d'ateliers et de commentaires.

3. Fournit des considérations spécifiques à l'État de l'Alaska et fixe un objectif de cartographie du littoral de l'Alaska d'ici 2030. L'Alaska a le plus long littoral du pays, mais une grande partie de son vaste littoral n'est pas cartographiée de manière appropriée.

  • Cela se traduit par des objectifs d'action à court terme, y compris l'acquisition d'ensembles de données cartographiques cartographiques côtières prioritaires au cours des cinq prochaines années et le reste des ensembles de données littorales de l'Alaska d'ici 2030.

4. Établit un Conseil national de cartographie, d'exploration et de caractérisation des océans.

  • Le Conseil coordonnera les approches de cartographie, d'exploration et de caractérisation de la ZEE des États-Unis et recevra une orientation stratégique de l'OPC.

5. Décrit un processus d'autorisation de recherche pour l'exploration et la caractérisation des océans, y compris un processus général de délivrance de permis et un processus accéléré de délivrance de permis en vertu de la National Environmental Policy Act.

  • Le sous-comité de la gestion des ressources océaniques de l'OPC est chargé de compiler des recommandations sur l'efficacité des projets de recherche le permettant.

Il est possible que la Stratégie soit une force bénéfique pour l'océan, mais son succès dépend de sa mise en œuvre et Comment la recherche, les données et les caractérisations seront finalement utilisées. Notre océan reste largement inconnu avec plus de 80% de l'océan non cartographié, non observé et inexploré. Le changement climatique ayant un impact sur notre océan de manière complexe, nous avons plus que jamais besoin de la science pour mieux comprendre ce qui se passe, en particulier dans l'océan profond. L'exploration et la caractérisation des océans ne doivent pas être utilisées pour identifier simplement des ressources inexploitées afin de justifier le surdéveloppement ou la surexploitation de l'océan.

Démonstration technologique 2019

Les données de ces efforts peuvent nous aider à mieux comprendre la santé des écosystèmes et éclairer les décisions de gestion fondées sur la science. À mesure que nous en apprenons davantage sur l'océan, l'OPC devrait s'efforcer d'identifier et de protéger les écosystèmes fragiles ou importants sur le plan écologique qui nécessitent des considérations de gestion particulières.

Un engagement et une communication solides avec la communauté des sciences océaniques et les universités, les États, les tribus et les partenariats océaniques régionaux sont impératifs pour réussir. La mise en œuvre doit également être transparente et inclusive, et les informations et données collectées doivent être rendues publiques. Il y a des engagements spécifiques à ces principes dans la stratégie, et nous espérons que ces engagements se poursuivront dans la mise en œuvre.

IMG_8884
© Rafeed Hussain

Sans un financement pluriannuel solide et soutenu dans ces programmes, des investissements dans les technologies de recherche avancées, ainsi que des investissements dans les infrastructures en mer de la NOAA, la stratégie nationale ne réussira pas. Le financement de la cartographie, de l'exploration et de la caractérisation par le biais du National Ocean Service et du Bureau of Ocean Exploration de la NOAA est essentiel à la mise en œuvre. Global, Le budget supérieur de la NOAA doit être augmenté pour répondre pleinement aux questions scientifiques et de gestion de l'océan et des côtes de notre nation qui sont nécessaires à notre nation.

Nous continuerons de suivre la mise en œuvre de la stratégie nationale et nous veillerons à ce que les progrès de la science et de la technologie pour mieux comprendre notre océan soient réalisés dans le but de mieux informer la science et la recherche et non pas simplement comme un mécanisme d'exploitation des ressources océaniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *