Catégories
Fleuves et rivières

Flotte de navires de croisière fuit le typhon battant les Philippines

Plus de 20 navires de croisière quittent la baie de Manille pour échapper à la colère du typhon Vongfong de catégorie 3 qui touche les Philippines. De nombreux navires de croisière étaient en train de rapatrier des membres de l'équipage philippins, processus interrompu par l'arrivée du typhon.

Avec le «Center for Disease Control (CDC)« pas de commandes de voile »résultant de la pandémie de coronavirus, les croisiéristes ont dû relever des défis pour ramener leurs équipages à la maison, car ils étaient effectivement interdits de transport commercial. Plusieurs compagnies de croisières, dont les deux plus grandes, Carnival et Royal Caribbean, ont décidé, en plus d’organiser des vols charters, d’utiliser les navires de leur compagnie pour rapatrier certains de leurs équipages.

Début mai, 18 navires Carnival Cruise Line se sont retrouvés aux Bahamas pour transférer des membres d'équipage de différentes nationalités. Neuf des navires ont ensuite entrepris de longs voyages pour rapatrier plus de 10 000 membres d'équipage coincés à bord après la suspension des opérations de la compagnie de croisière en raison de la pandémie de coronavirus. D'autres croisiéristes ont suivi leur exemple.

Selon certaines estimations, les Philippins représentent près d'un tiers des travailleurs des navires de croisière, de nombreux navires se dirigeant vers les Philippines. Une fois les navires arrivés, cependant, la Garde côtière des Philippines a commencé à tester chacun des membres d'équipage pour le virus. Ceux qui se sont révélés négatifs seraient soumis à une quarantaine de quatorze jours à terre et seraient ensuite aidés à rentrer chez eux. Les personnes dont le résultat est positif seraient transférées dans un établissement médical à terre pour un traitement approprié.

Tout se passait relativement bien jusqu'à l'arrivée du typhon Vongfong. Le typhon a des vents maximums soutenus de 125 km / h et des rafales allant jusqu'à 165 km / h. Maintenant, les quelque 20 navires partent en mer pour éviter le pire du typhon et, si tout se passe bien, reviendront pour continuer le rapatriement de l'équipage une fois la tempête passée.

Merci à Irwin Bryan d'avoir contribué à cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *