Catégories
Fleuves et rivières

Bukken-Bruse – Du ferry à la péniche familiale "Starchitect"

Construit il y a près de 60 ans, le long ferry de 126 ′ Bukken-Bruse a transporté des voitures et des passagers de Bergen, en Norvège, vers divers ports côtiers pendant près de deux décennies avant d'être redéployés pour opérer entre Fejø et Kragenæs, au Danemark pendant encore 20 ans. Le ferry populaire figurait également sur un timbre-poste danois.

Le vieux ferry se trouve maintenant à Copenhague, où il a subi une transformation radicale en bateau-maison de luxe, conçu et occupé par le «starchitecte» danois Bjarke Ingels. Le ferry rénové a récemment été présenté sur la couverture d'Architectural Digest.

Bukken-Bruse se traduit par «billy goat bourru» et lorsque Ingels a visité le ferry pour la première fois, il était en mauvais état. Architectural Digest rapporte que lorsque l'architecte danois a acheté le navire de 126 pieds de long à la fin de 2016, il était littéralement une coquille de lui-même: un ferry-boat désarmé qui avait été en partie converti en quartiers d'habitation, avec un conteneur tombé sur le toit. pour dormir.

Amarré près de Refshaleøen dans le port de Copenhague, Ingels a déclaré à propos de ces vues: «Il a le passé, le présent et l’avenir de Copenhague en un seul coup d'œil. Regardez à l'est et vous pouvez voir le soleil se lever. Regardez à l'ouest et vous pourrez voir le soleil se coucher sur le palais de la reine. "

Ces perspectives l'ont peut-être distrait de l'énormité du projet en cours. «Les gens m'avaient prévenu que vivre sur une péniche était à la fois la meilleure et la pire chose», se souvient Ingels. «Quand c'est génial, c'est épiquement génial. Quand ça craint, ça craint énormément.

Après une restauration majeure, le billy goat gruff a été reconstruit comme une maison de luxe pour Ingels, son épouse, l'architecte Rut Otero, et leur fils de près de deux ans, Darwin. Maintenant doublé dans la presse comme SS Ingels, la disposition du bateau est divisée en deux niveaux.

Le niveau supérieur comprend un grand salon, une cheminée suspendue et une cuisine ouverte. À chaque extrémité du pont principal se trouvent des parois de fenêtres coulissantes. La terrasse sur le toit offre une vue à 360 degrés sur Copenhague et le port.

Le niveau inférieur comprend une salle de jeux familiale avec des poufs en technicolor et des tapis lumineux. Il y a aussi deux cabines et une salle de bain épique avec une baignoire en cyprès, ainsi qu'un lavabo et une douche.

Architectural Digest note également que, petits et grands, le navire a été une chance pour Ingels, qui est depuis longtemps un partisan du logement flottant, de pratiquer ce qu'il prêche. «C'est l'architecture la plus résistante», se dit-il. «À mesure que le niveau de la mer monte, les péniches augmenteront aussi.» En plus d'Urban Rigger, un système de conteneurs standardisés qui a aidé à remédier à la pénurie de logements étudiants à Copenhague, il a envisagé des communautés entières en mer. Son concept Oceanix City propose des structures modulaires durables pour 10 000 personnes. Sur terre, les projets actuels tels que The Big U (un système côtier protecteur pour le Lower Manhattan) et The Islais Hyper-Creek (un plan directeur pour la rive sud-est de San Francisco) abordent les réalités du changement climatique.

Bjarke Ingels est le fondateur et partenaire créatif du groupe Bjarke Ingels (BIG). En 2011, le Wall Street Journal a nommé Ingels Innovateur de l'année pour l'architecture, et en 2016, Time Magazine l'a nommé l'une des 100 personnes les plus influentes.

Pour des photos de l’intérieur de la péniche, cliquez ici.

Merci à Willy Rowe pour sa contribution à cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *