Catégories
Fleuves et rivières

Alfa Laval poursuit sa campagne verte avec Purecool

Le système Alfa Laval PureCool nouvellement introduit pour lutter contre le glissement de méthane des moteurs au gaz naturel liquéfié (GNL) poursuit un voyage de solutions vertes de près de deux décennies tout en ouvrant la voie à une nouvelle ère de travail environnemental, déclare le fabricant suédois.

Une poussée unifiée pour des solutions vertes
Le système de réduction des émissions fait partie du portefeuille Pure Thinking d'Alfa Laval, introduit il y a plus de 15 ans pour définir un effort organisé pour rechercher des solutions environnementales et aider les clients du secteur maritime à se conformer à la nouvelle législation. Des systèmes tels que le système de traitement des eaux de ballast Alfa Laval PureBallast et l'épurateur PureSOx ont été introduits avant les réglementations respectives pour garantir que les clients disposaient de solutions éprouvées lorsque le moment de la conformité est arrivé.

«Nous reconnaissons notre responsabilité, à la fois envers nos clients et les générations à venir», déclare Sameer Kalra, président de la division maritime d'Alfa Laval. «Alfa Laval s'engage à relever les défis environnementaux, qui se sont diversifiés et interconnectés. Entre notre expérience approfondie et notre implication dans de nombreuses applications embarquées différentes, nous pouvons adopter une approche globale. »

Lutter contre le glissement de méthane
Le nouveau système Alfa Laval PureCool cible une source d'émission non adressée: le glissement de méthane. Il s'agit du petit pourcentage de méthane non brûlé qui s'échappe par le moteur lorsque le GNL est utilisé comme carburant. Bien qu’aucune réglementation n’existe actuellement à ce sujet, on prend de plus en plus conscience de l’impact climatique du glissement de méthane.

«Le GNL s'avère un combustible de transition important dans la transition vers un avenir sans carbone», déclare Søren Hjorth Krarup, président de l'unité commerciale. «Lorsqu'il est brûlé, le GNL libère moins de CO2 que les autres combustibles fossiles. Cependant, le méthane a un potentiel de réchauffement planétaire plus élevé que le CO2, ce qui rend la fraction non brûlée préoccupante. Des règlements peuvent apparaître ou non, mais le glissement de méthane doit être corrigé si nous voulons atteindre une réduction de 50% des émissions de gaz à effet de serre en mer d'ici 2050.

Partenariat avec l'industrie maritime
Alfa Laval affirme que le système PureCool illustre sa vision avant-gardiste, mais aussi la coopération nécessaire pour atteindre des objectifs environnementaux ambitieux. Réalisé en partenariat avec le développeur de moteurs WinGD, il s'agit du principal composant de la technologie iCER, une option pour les moteurs WinGD X-DF de nouvelle génération où les gaz d'échappement sont recirculés à basse pression. Avec PureCool comme système vital de refroidissement des gaz d'échappement en cascade, iCER réduit le glissement de méthane jusqu'à 50% tout en créant un gain de 3% en efficacité énergétique.

«Les partenariats peuvent apporter les résultats spectaculaires nécessaires pour lutter contre le changement climatique», déclare Kalra. «C'est pourquoi Alfa Laval a rejoint la Coalition Getting to Zero, et c'est pourquoi nous poursuivons des projets conjoints avec des fournisseurs et des partenaires de recherche au Centre de test et de formation Alfa Laval. En nous associant à l’ensemble du secteur, nous pouvons résoudre les problèmes de notre planète tout en protégeant – voire en améliorant – les opérations et l’économie des navires. »

Une solution pour une nouvelle ère
Le système PureCool est une continuation des efforts à long terme d'Alfa Laval, mais Kalra note que c'est aussi un tournant important. PureCool rejoint d'autres solutions vertes telles que Alfa Laval PureBallast (traitement des eaux de ballast), PureBilge (traitement des eaux de cale), PureNOx LS & HS (réduction des NOx), PureSOx (réduction du SO) et PureVent (nettoyage des gaz de carter). Cependant, c'est le premier du portefeuille Pure Thinking du fabricant spécifiquement pour le GNL et une nouvelle ère de carburant.

«Les restrictions d'émissions influent sur la sélection du carburant, qui à son tour affecte tellement d'autres à bord», déclare Kalra. «Pour arriver à 2050, il faudra encore plus de choix de carburants, y compris les biocarburants, que nous testerons bientôt au Centre de test et de formation Alfa Laval. Que les clients choisissent le GNL ou une autre option, nous les aiderons à en tirer le meilleur parti – sur le plan environnemental ou autre. "

«Chaque choix compte», conclut Kalra, «et Alfa Laval peut prendre en charge chaque choix.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *